le-vilain-petit-caneton

le-vilain-petit-caneton

Lettre ouverte aux maires de France



Messieurs, Mesdames* les maires,

 

Elus locaux, souvent de petites communes aux petits moyens, votre tâche est louable, votre dévouement salutaire...

 

Mais enfin, quand bien même vous êtes proches de vos administrés, vous ne pouvez en rien prétendre porter la parole du mouvement des Gilets jaunes!

 

Les revendications, les dénonciations, les alertes, les doléances de toute sorte qui font les slogans des manifestants en gilet jaune, le "petit peuple" aux grandes idées, dépassent largement les murs de votre mairie. Ouvrir un "cahier de doléances", c'est honnête. Le remettre au Président ou à ses collaborateurs ministériels, c'est dans vos cordes. Mais faire le jeu d'un dictateur qui n'a rien à cirer du peuple "de gueux" et des citoyens, soutenu par ses manipulateurs milliardaires, actionnaires de multinationales, idéologues du capitalisme mondialisé déshumanisé, n'est pas de votre ressort - et vos administrés ne vous ont pas élus pour cela!

 

Or, que faites-vous, en participant à des rencontres orchestrées manu-militari, au mépris de ceux-là mêmes qui sont les initiateurs indirects d'un "grand débat" national ?

 

Vous cautionnez un "dîner de cons" (voir le film de Francis Veber) où l'invitant simule l'écoute et le dialogue, dissimulant sous des attitudes polies et aimables une condescendance perverse, et dont le seul but est de "faire semblant" de s'intéresser à vous.

 

Le Roi s'amuse... en jouant "le dialogue".

 

Le Roi s'amuse... en vous répondant plus ou moins évasivement, en vous caressant dans le sens du poil, fiers que certains d'entre vous sont d'être "écoutés" par le chef de l'Etat, vous qui êtes ceints d'écharpes tricolores - dont les couleurs ne veulent plus rien dire (tout comme la devise "liberté, égalité, etc.") dans notre pauvre Nation en déconfiture.

 

Les Gilets Jaunes, c'est quoi?

 

Ce n'est pas prioritairement l'aménagement du territoire ou la nature d'une nouvelle taxe récoltée par les communes pour financer une crèche ou un bac à géraniums. Les voix des Gilets jaunes (car il n'y a pas qu'une voix), c'est celle du peuple, les cris du peuple, des grandes villes ou des campagnes, ce peuple qui a travaillé, qui est à la retraite, qui est au chômage, handicapé, qui ne peut payer une mutuelle de santé donc se faire soigner correctement..., ces retraités à 868€ par mois, ces chômeurs avec ASS (l'allocation minimum octroyée en fin de droits), ces "usagers" de la route qui sont rackettés sur les carburants et les autoroutes, ces mères de familles dont les "caddie" se remplissent avec des denrées de première nécessité taxées sur "la valeur ajoutée", ces "citoyens" auxquels on ne demande pas leur avis quand il est question de vaccination obligatoire, de limitation de vitesse, de taxes sur les tabacs et les alcools, de loi pour censurer la liberté d'expression, de l'asservissement aux technocrates de Bruxelles, de "traités" qui engagent le pays pour le pire, de rétablissement de la peine de mort (que le pouvoir applique constamment en autorisant la vente d'armes à des régimes criminels), de défaire la cellule familiale naturelle pour plaire à des minorités aux vues étroites et à un pseudo-humaniste à sens unique, de "gifler ou ne pas gifler" les gosses, etc., etc.

 

Vous, élus "proches du peuple", que faites-vous à vous acoquiner avec un dictateur, même seulement le temps d'une réunion en salle polyvalente, alors que votre interlocuteur jupitérien mobilise des milliers de fonctionnaires de "maintien de l'ordre" pour ne pas voir ces gilets jaunes, moutons indociles qu'il compte tous les soirs, en s'endormant, faute de trouver un sommeil paisible - le sommeil des justes!

 

Dictateur:

 

  • Personne qui, à la tête d'un État, détient tous les pouvoirs, les exerçant sans contrôle et de façon autoritaire ; autocrate.
  • Personne autoritaire qui impose son point de vue et sa manière de vivre aux autres ; tyran, despote.
  • Maître absolu en une matière quelconque. (Larousse)

 

Les maires, sous le régime de Vichy, étaient nommés par les préfets sur les directives du pouvoir et, à ce titre, étaient à la botte du maréchal dictateur pour, finalement, collaborer avec l'occupant. Vous, élus locaux, vous avez étés choisis par la voie des urnes et par leurs voix. Faites-donc entendre les voix du peuple et non celles des institutions de la République, qui n'est "république" que de nom.

 

Les institutions sont au service du peuple et non le contraire.

 

En acceptant de "répondre à l'invitation" du locataire de l'Elysée, en acceptant de becqueter dans les assiettes de porcelaine de Sèvres aux armes de l'Elysée, vous devenez, de fait, les collabos d'un pouvoir autoritaire, d'un régime devenu policier, d'une France qui est la honte des nations dites libres et démocratiques!

 

Il eût été beaucoup plus sage et légitime de vous abstenir de ces faux débats, ou de vous y pointer le foulard tricolore sur le gilet jaune!

 

 

INSERT MARIE.jpg
 

 

 

* C'est à dessein que je place "messieurs" en premier, puisque "nos" féministes et autres "femen", dégoisent à longueur de manifestes qu'elles rejettent la galanterie comme étant un abaissement de la gent féminine! 

 

 



18/01/2019
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Politique & Société pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 4 autres membres