le-vilain-petit-caneton

le-vilain-petit-caneton

La société occidentale et la pédérastie

C'est...
 
 
 
"je t'aime, moi non plus"!
 
 
 
 
 
Depuis la scabreuse et horrible affaire "Dutroux" (1996), l'occident ne cesse de nourrir une fascination morbide, schizophrénique, sans cesse réactivée, avec le fait pédérastique.
 
Pédérastie : "Emprunté du grec paiderastia, de même sens, lui-même dérivé de paiderastês, « pédéraste ». Attirance éprouvée par un homme pour les jeunes garçons ; désigne aussi le commerce charnel d’un homme et d’un jeune garçon." Définition des dictionnaires)
 
Ce qui était, il y a encore quarante ans, qualifié de "gestes que la morale réprouve" est devenue une entité criminelle fourre-tout où les relations entre un prof' et son élève de quinze ans voire de dix-sept sont qualifiées de "pédophiles", un terme empruntée à la psychiatrie pour en faire une appellation générique protéiforme. Tout est venu de "la presse": les journaleux aiment (et vénèrent) les formules passe-partout qui leur permettent de "faire de l'audience" en provoquant l'oreille.
 
Ainsi, un animateur de colo qui se sera rendu coupable "d'attouchements" impudiques sur quelques gamins complaisants, sera aussi haï et stigmatisé que l'infâme violeur qui aura frappé voire tuer sa jeune victime après l'avoir enlevée! En droit pénal, on apprenait (est-ce toujours le cas aujourd'hui?) que les sanctions judiciaires avaient absolument besoin d'une "échelle des peines", faute de quoi la sanction perdait tout son sens et la force de dissuasion en était amenuisée.
 
Aujourd'hui, alors que la sexualité débridée et sauvage est placardée dans nos rues, exhibée à la télé, encensée au cinéma, mise en scène dans les "jeux de console", alors qu'on assène aux enfants de l'éducation dite sexuelle sans leur demander leur avis, les médias ne cessent d'aller fouiller dans les caniveaux pour en extraire quelques juteux (!) "bons plans" journalistiques, susceptibles de doper les ventes d'un magazine ou l'audimat de la soirée en faveur d'une chaîne, où le fait pédérastique en sera la substantifique moelle.
 
Jamais la pédérastie (au sens du dico) n'a été autant "prisée" par la société occidentale, comme sujet à dégoiser, à s'insurger, comme prétexte à jeter l'anathème sur telle ou telle personnalité et, plus encore, sur l'institution religieuse catholique romaine...
 
Les associations dites "de défense de la parole libérée" se multiplient, collectant des "témoignages" de faits parfois fort anciens, rédigés par des adultes parfois fort âgés, qui vont narrer avec force détail de scabreux souvenirs de leur jeunesse ou petite enfance.
 
 
 
 
 
 
+12.JPG
 
 
 
 
 
Le cas Jackson (Michael ) est emblématique et je ne regarderai pas le "docu de cul" stupéfiant ou "glaçant" le concernant, ce fameux soir de printemps sur la chaîne M6 et qui aurait, dit-on, atteint des records d'audience chez les étasuniens (plus hypocrites qu'eux, tu meurs)!
 
N'écoutant qu'au réveil la radio FranceInfaux, j'ai ouï quelques commentaires de présentation où notamment on pouvait entendre que l'un des jeunes "plaignants" a été amoureux du chanteur [depuis ses 7 ou 10 ans] et terriblement jaloux (sic) quand icelui l'a "abandonné" pour s'amouracher d'un nouveau jeune garçon et le "mettre dans son lit" à sa place...
 
Fermez le ban!
 
J'ai été "zappé" une fois sur le site de "La Parole libérée" et m'en suis vite détaché! La raison : des récits de "souvenirs" très impudiques qui n'avaient probablement rien à envier aux fictions pédérastiques dont certains "amateurs de jeunes garçons" doivent se gaver ici ou ailleurs sur quelque site dédié... Quant au ébats de chair qui se sont déroulés dans la chambre à coucher (et à baiser) de M. Jackson, pour tout dire, j'en ai rien à cirer ! En fait, n'ayant pas de propension au voyeurisme, je ne vois aucun intérêt à écouter les récits poivrés de ses ex-prétendus jeunes partenaires. Quant à Jackson, désormais, il n'est plus qu'un fantôme de vinyle et un plasma de pop'star décharné, incapable de toucher une braguette !
 
Si donc on a autant de dégoût pour la chose, vieille comme le monde, pourquoi donc s'en délecter constamment?


21/03/2019
0 Poster un commentaire
Ces blogs de Politique & Société pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 4 autres membres