le-vilain-petit-caneton

le-vilain-petit-caneton

Le Président Macron brasse du vent

...en répondant aux maux par des mots galvaudés, exsangues, par un verbiage d’énarque lunaire, par un exposé redondant qui, à un examen d'éloquence et de lisibilité, obtiendrait un "zéro pointé" (sur 20)!

 

Non plus une langue "de bois" mais une langue de bronze.

 

Il "coule un bronze" d'idées oiseuses, gras et nauséabond bien que parfumé à la rose, défécation issue d'une ingurgitation de postulats aussi faux qu'incohérents, concoctés par des enseignements énarquiens tout aussi inintelligents que nuisibles...

 

Le Président Macron n'a rien compris et persiste à rester sur son nuage jupitérien, plus condescendant et paternaliste que jamais. La pseudo écologie à la Hulot, Cohn Bendit et Cie n'est qu'un leurre, un alibis facile, une obsession à la mode dont toute une intelligentsia moraliste est malade, argument définitif que l'on veut imparable, que l'on arbore tel un étendard pour entrainer les foules vers des objectifs insensés.

 

La nécessité n'est pas dans la taxation de la mobilité, du chauffage, mais dans le rétablissement des moyens de locomotion qui existaient avant l'ère de l'automobile: les chemins de fer d'arrière-pays, les autocars réguliers et fréquents, les "services de ramassage" assurés par les entreprises (cela existait et fonctionnait bien), la proximité des commerces "de terroir" et des entreprises artisanales, des ateliers ou des usines (à taille humaine) des écoles, des lieux de soins...

 

Les pollutions procèdent des grandes industries qui fabriquent l'inutile, le jetable, l'irréparable, l'obsolétisme, la démesure, le prestigieux, le mégalo, et des moyens de transport qui y sont forcément associés ("tankers", porte-conteneurs, avions-cargos)... Elles procèdent de l'agriculture intensive faite pour exporter et non pour nourrir les nationaux. Elles procèdent de la mondialisation construite, imposée, par des commissaires européens usurpateurs des souverainetés nationales, qui abat les frontières pour déconstruire les pays, les patries, les cultures, au profit de flux commerciaux et humains juteux pour les financiers et les esclavagistes de l'industrie...

 

Contraindre les gens du peuple non fortunés à rouler moins pour "inverser le dérèglement climatique" est une pitrerie institutionnelle mondialiste, dont il est permis de penser que nos descendants s'en gausseront en se tapant le cul par terre - si toutefois, notre humanité a quelque avenir - ce qui n'est pas acquis!

 

 

 

 

 

Faits divers et méfaits de Macron

LA FIN DU MONDE EST POUR DEMAIN !

 

...Mais qu'on se rassure, et malgré les avertissements définitifs des Témoins de Jéhovah

(qui l'ont annoncé pour 1914 puis pour 1975 puis... - la grande saga continue)

Super-Emmanuel est arrivé!

 

"Mais Non? - Mais si!"

 

...diraient les Frères Ennemis, duo humoriste des années soixante.



27/11/2018
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Politique & Société pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 4 autres membres