le-vilain-petit-caneton

le-vilain-petit-caneton

Vous êtes le 800ème visiteur de ce site

 

 

"La liberté d'expression ne s'use que si l'on ne s'en sert pas"  J.O.

              

Ce blog change de nom !

Il est désormais affublé du sobriquet

 

 

"Le Vilain Petit Caneton"

 

 

Explication de texte : issue de la mer tumultueuse du "mouvement des Gilets Jaunes", cette plage de liberté d'expression se veut résolument indépendante et autonome de tous courants "constitués". La profession de foi de son auteur est incluse dans la présentation du blog publiée ci-dessous...

 

- Caneton : petit canard donc "petit journal"

- Vilain : non consensuel, politiquement incorrect et rebelle

- Petit : redondance volontaire pour un "mini-journal" d'opinion

                              

 

 

Pour les euroLepennes, Emmanuel Macron racole les fonds de trottoirs !
 
Juppette, Raffarine; Bayroupettes, Le Driane-de-Poitiers, Moscov-veni-vidi-vici
(« je suis venu, j'ai vu, j'ai vaincu »)
conviés au Château pour renflouer le rafiot...

 

 Les mousses embarquent sur le Titanic en vue de se faire mousser
nonobstant qu'ils vont boire la tasse (avec deux glaçons)!
Les Gilets Jaunes ne sont que la partie visible de l'iceberg
mais ils n'y voient que du (grand) bleu!

 

 

 

LA LETTRE A MACRON ?

Lettre ou ne pas l'être ?

         

 

Le Président Macron a renoncé à présenter ses vœux en Son Palais doré.

Il est loin le temps des petits fours et du champagne avec Arditti et Bendit à La Coupole...

Mais il n'est pas loin de La Coupole à la Roche Tarpéienne!

 

                                               

Le Président Macron qui annule ses vœux ici et ailleurs

vient "débattre" avec sa garde prétorienne.

Ma réflexion: il se retranche derrière...



...ses Mousquetaires de Gaz-cogne!

 

 

 

Méfaits d'hiver en déroute (en des routes)

Les associations des "victimes de la violence routière" se plaignent de ce que 75% des radars soient hors d'usage

 

Elles commencent sérieusement à nous les gonfler...

 

à 2,5 kilos bar !

 

 

 

 

Faits divers et méfaits d'automne
Jean Lassalle revêt un gilet jaune dans l’Hémicycle...

 

Pour l'Assemblée...

 

...c'est Lassalle affaire!

 

 

 

Méfaits(fécaux) d'hiver et variés

Les policiers de la répression "canardés" avec des "bombettes" d'excréments de chiens

 

Pour le prochain "épisode" des Jaunes, ce sera...

 

du caca de... poulets!

 

 

 

 

But de ce blog

Ce blog satirique a pour objet de publier des articles d'opinion concernant l'état de la France et sa place dans le monde, vue depuis la lorgnette d'un Gaulois sans grade ni rentes, un "qui n'est rien", le "petit retraité" qui tire le diable par la queue, qui a travaillé parfois dur et pour des queues de cerises, qui a eu affaire aux incuries de l'Administration, au mépris des institutions qui protègent les monopoles et privilégie "les copains", qui a élevé un fils qui devait faire la manche dans la rue avec son violon pour payer le restau "u" et décrocher licence et maîtrise. Bref, un homme ordinaire qui traverse un hall de gare sans qu'on le regarde... Le ton s'en veut ironique, humoristique, irrévérencieux. Son administrateur (qui signe les articles avec les lettres "J.O.") n'a pas d'étiquette politique... et ce depuis des lustres ! La vie est bien trop compliquée et courte (!) pour ne pas l'abîmer par des convictions formatées, dictées, orientées, partiales. La Terre est ronde, qui va le nier ? Depuis la Révolution Française (celle de "89"), le peuple a voulu se donner des "couleurs", des "partis", puis des concepts dits "de gauche, du centre, de droite" (et maintenant les "extrêmes", qualificatif imbécile et passe-partout destiné à colmater les brèches) sont apparus, pervertissant ce qui devait être réflexion et objectivité pour le bien social. Que l'internaute qui entre dans mon domaine atypique accepte ce postulat : le rédacteur de ce blog n'est pas "étiquetable" ! Au vu d'un article, le lecteur à la vue courte le qualifiera de réactionnaire ou de "conservateur"; au vue d'un autre "papier", il sera taxé de gauchiste ou de "coco" et le contenu d'un troisième le fera passer pour un anarchiste alors que le pamphlet suivant fera hurler "au facho"!

 

Je pense donc je suis !

...Et j'essuie les critiques.

 

Quant aux illustrations choisies (visuels) pour cette première de couverture, elles évoquent la France que j'aime et, dans le bandeau sommital, des "mouvements"... de foules, qui dérangent les "possédants" du pouvoir - ces professionnels de la "politique" (au sens varié et avarié du terme), abonnés à la langue de bois, pratiquants fidèles de la démagogie surannée, infidèles à leurs professions de foi à géométrie variable, et inféodés depuis plus de quarante années sombres (!) aux idéologies dites "progressistes", aux philosophies athées et matérialistes à en crever, au consumérisme de masse, à l'abrutissement des populations pour mieux les spolier de leur liberté de penser, de regarder, de vivre à leur guise. L'auteur de ce blog n'est inféodé à aucun "parti", aucune obédience constituée... Il est tout simplement lui-même, avec sa vision subjective plutôt objective - puisque non partisane -, qu'il a nullement l'intention d'imposer. Le prosélytisme ? Ce n'est pas son truc ! Il ne se revendique ni philosophe, ni "penseur", ni "intellectuel" (surtout pas), ni prophète. Cependant, il se trouve que, depuis 1968 (c'est précis), son regard sur l'état de la France et du Monde (avec un "M" comme monde), n'a jamais été démenti par le film sociétal... Les séquences se succèdent et les rayures se précisent - le film n'est pas remastérisé.

 

Peu après "mai 68", je subodorais que le président de Gaulle ne finirait pas son mandat - trop affaibli et décrié -, et qu'il quitterait l'Elysée dans les douze mois; il se trouve qu'il démissionna illico vingt-quatre heures après un "non" à son référendum sur les "institutions" et trois ans avant le terme de son septennat, en avril 1969. En été 2018, je disais à un interlocuteur, à propos du président Macron : "Il n'a pas l'assentiment du peuple, élu non pour "son" programme mais par défaut et ne finira pas son mandat ! - Pourquoi ? - Parce qu'il fait trop de conneries !" (sic)". Le proche avenir me dira si, là encore, j'ai vu juste...

 

L'auteur de ce blog est profondément attaché à la "douce France" de Charles Trenet - non à la France défigurée que nous imposent de pis en pis des "décideurs" mal élus. Il est amoureux de la terre, celle des sillons de nos riantes campagnes avec ses "calvaires" en fer forgé ou taillés dans le calcaire ou le granite, des rochers de nos montagnes, des clochers de nos villages, de nos traditions ancestrales, de nos forêts, de nos produits de terroirs non pasteurisés, au respect de la cellule familiale deux fois-millénaires (au-moins), à la filiation naturelle, à la langue "gauloise" (racine linguistique de notre sol).

 

J'écris ce que je pense et je pense ce que j'écris; le lecteur en fait ce qu'il veut. Si quelques uns y peuvent glaner des idées à creuser (mes idées ne sont pas creuses), tant mieux !

 

Les commentaires sont autorisés, sans inscription ni abonnement préalable; ils sont lus avant publication par l'administrateur pour exclure les propos insultants, obscènes, haineux ou réprimés par la Loi - normal ! Il ne s'agit pas ici de censure mais de nettoyage par extraction des commentaires "inappropriés" à des causeries entre "gentlemen" (sur ce coup là, je concède un satisfecit au mot anglais! - je ne suis pas chauvin).

 

J.O.

 

 

 

 

 

ECOLOGIE.JPG

 

 

 

 

Vous trouverez épisodiquement de courtes vidéos du "Presse Journal", version filmée de certaines chroniques de Jonathan Olivier.

 

 

 

 

 

Rire jaune et gilets jaunes :
Les électeurs de Jupiter
qui l'ont élu grognent à tout-va...

Ils ont tellement voulu 'faire barrage'

que désormais ils barrent... les autoroutes !"

 

 

 

De jour en jour, les faux-culs

tombent la veste...

pour prendre le gilet !

 

 

 

C'EST OFFICIEL !

Le quinquennat Macron n'arrivera pas à terme.

Tout le monde le sait..., sauf le Président et son épouse!

 

 

CEAUCSECU.jpg
Le 21 décembre 1989

à Bucarest sur le balcon de son palais

le dictateur Nicolae CEAUSESCU

fait son dernier discours avant sa chute fulgurante

face à la rébellion du peuple...

 

 

 

DISOLUTION ASSEMBLEE NATIONALE.JPG

 

 

 

 

Superbe adaptation de la chanson de Jean Ferrat,

et inspirée de la version de Daniel Guichard (1974)

 

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Derniers COMMENTAIREs

 

 

Derniers articles

Ces blogs de Politique & Société pourraient vous intéresser