le-vilain-petit-caneton

le-vilain-petit-caneton

Le 14 Juillet 2019 An II de la dictature Macron

LE 14 JUILLET A -T-IL (encore)

UN SENS ?
pamphlet
(déconseillé aux âmes sensibles)

 

 

Dans ma candeur d'enfant puis de jeune gaulois, j'ai été assez longtemps "adepte" du culte du 14 Juillet. Pas dans le sens vulgaire et populaire où cette fête dite "nationale" était l'occasion de danser avec les flonflons des "bals populaires" (Sardou), bien que je trouvais l'opportunité plutôt sympathique (la tradition!), mais pour ce qu'elle avait "d'emblématique"...

 

 

 

Il m'est même arrivé, bien après le coûteux et mercantile "bicentenaire", de me rendre à un feu d'artifices... un bonnet phrygien sur la tête. Il devait y avoir quelque 3000 personnes et j'étais le seul "affublé" de cette coiffe pittoresque (héritée du bicentenaire); un jeune beur m'a toisé en me criant, goguenard: "Il est beau votre bonnet"! Il n'y avait pas de méchanceté dans son propos mais un étonnement, comme si le bonnet rouge phrygien était là comme un cheveu sur la soupe!

 

 

 

Puis, les années filant, j'ai pris du recul, sur les gens, la politique, l'Histoire (avec un H majuscule)..., et j'ai déchanté, replaçant cette date festive dans son contexte bien réel, celui de la sanglante Révolution de 89, la pire calamité que la société occidentale n'ait jamais fomentée!

 

 

 

Cette arnaque magistrale, conduite de mains de maîtres par des bourgeois carriéristes et hystériques, a plongé le pays France dans le chaos le plus sanglant, le plus immonde de toute son histoire... Les Guerres de religion, à côté, c'est la cour des petits! Les dragonnades aussi. Et l'inquisition n'est qu'amateurisme!

 

 

 

Manipulé par des meneurs qui, eux, SAVAIENT où ils allaient et ce qu'ils voulaient, le "bon peuple", femmes en tête, a donc "pris la Bastille" puis, quelques mois plus tard, a été cherché la famille royale à Versailles, pour la contraindre à résidence aux Tuileries.

 

 

 

Avec le leurre, savamment rédigé, de la "déclaration des Droits de l'Homme et du Citoyen" (première mouture), les hordes populistes (!) deviennent les garants d'une succession de dictatures, plus sanglantes les unes que les autres, aboutissant à l'Empire puis aux "restaurations" de monarques incompétents...

 

 

 

https://static.blog4ever.com/2018/11/849815/artfichier_849815_8084696_201902012725841.jpg

 

 

 

Le peuple sera plus opprimé que sous l'Ancien régime, muselé, manipulé, disloqué par des rivalités intestines. Les pauvres demeureront pauvres et les nouveaux riches plus riches.

 

 

 

La Révolution Française est une gabegie et une escroquerie!

 

 

 

Tout comme Brassens, qui chantait son credo concernant la non participation à la "Fête Nationale", cela fait des lustres que le 14 Juillet est devenu pour moi un jour "sans".

Sans bains de foules,
sans défilés,
sans hypocrisie,
sans discours...

 

 

 

Le Dieu des Armées? Il n'est pas le mien! Au demeurant, quelle incohérence de prétendre défendre et poursuivre "la paix" en étalant la guerre!

 

 

 

Et quel gâchis, avec force dépense d'énergie et de temps, la pollution ("l'empreinte carbone"), la dégradation de la chaussée, etc., pour exhiber 4000 hommes marchant au pas et venir "rendre les honneurs" au Ceausescu français, campé dans son orgueil pathologique sur la tribune Officielle (Avé! César, ceux qui vont mourir te salue!"), bellâtre qui aime à rappeler "Je suis votre chef" à la gente militaire.

 

 

 

Le 14 Juillet?
Non merci!

 

 

 

La Nation, c'est bien autre chose, c'est 2000 ans d'Histoire, de combats pour l'identité, une culture, une civilisation, des traditions, le christianisme (ce qui n'exclue pas d'autres obédiences)...

 

 

 

Nos pseudo-républicains ("Liberté, Egalité, Fraternité") au pouvoir qui saluent le drapeau tricolore sont, de fait, les fossoyeurs de la "Nation", les assassins de son peuple, les nihilistes de sa Culture.

 

 

 

Une Fête "nationale"? Oui mais à une autre date et sans défilés "militaires" et de policiers...

 

 

 

Je rêve d'une manifestation festive vraiment "populaire", colorée, composée des "forces vives" de la Nation: les ouvriers en bleu de travail, les enseignants en blouses grises (!), les professionnels "de santé" en blouses blanches, les troupes de jeunes scouts en uniforme, les paysans avec leurs tracteurs et leurs troupeaux, veaux, vaches, cochons...

 

 

 

Avec des moutons mais pas ceux qui portent les patricides (néologisme) à l’Élysée et au palais Bourbon!

 

 

 

La France profonde, la VRAIE France, non celle de la "Révolution" mais celle des sillons et des clochers, des campagnes, des ateliers, des écoles. Celle qui existait bien avant la révolution bourgeoise "de 89" et que les politiciens de tout poil, "républicains surtout", n'ont cessé de trahir! La France, ce n'est pas seulement celle des villes et des cités, qui n'en sont que les chancres obligés, mais celle de Charles Trenet.

 

 

 

14 Juillet 2019 : An II de la dictature Macron.

 

 

 

Je reste dans mon lit douillet (sic) et n'allume pas la petite lucarne.



14/07/2019
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Politique & Société pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 4 autres membres